Belgique Le dossier de la E420 qui, depuis trente ans, empoisonne un grand nombre de personnes vivant au sud de Charleroi va-t-il réellement aboutir dans les années qui viennent ? Le 29 septembre dernier, La Libre présentait les résultats de l’étude d’incidence commandée par le gouvernement wallon au bureau d’étude Stratec. Une étude chargée d’analyser la faisabilité du projet de "trident light", fruit d’un accord politique entre le gouvernement wallon, représenté par le ministre Di Antonio, et les différentes communes traversées par le projet autoroutier (Walcourt, Gerpinnes, Ham-sur-Heure/Nalinnes, Châtelet et Charleroi).
(...)