Belgique

L'Institut belge pour la sécurité routière (Vias) a évalué que la vague de chaleur actuelle a une incidence sur les accidents de la route. Il y en aurait 15% fois plus les jours de canicule, rapportent les titres Sudpresse vendredi. "Le nombre moyen d'accidents corporels enregistrés par jour pendant une canicule est 15% plus élevé que lorsque la météo est 'normale'. Les accidents sont également plus graves", affirme Stef Willems, porte-parole de Vias, sur base d'analyses statistiques récoltées depuis de nombreuses années.

"C'est dû à une présence probablement plus importante de piétons et de cyclistes sur les routes. En ce qui concerne la mobilité, on estime qu'une hausse de 1°C se traduit par une augmentation de 1% du nombre de véhicules sur les routes", explique-t-il d'une part.

D'autre part, "la canicule entraîne quand même une diminution de la concentration et des performances intellectuelles. Qui plus est, la chaleur exacerbe les émotions: le stress et l'irritabilité des conducteurs augmentent. En cas de canicule, les nuits peu reposantes et le report des déplacements aux heures les plus fraiches (et donc plus tardives) peuvent également se traduire par un plus grand degré de fatigue des conducteurs", poursuit le porte-parole.