Belgique

La réforme de la formation initiale des enseignants est très attendue. Elle suscite cependant l’inquiétude. La Fédération Wallonie-Bruxelles pourra-t-elle assumer son coût estimé à au moins 340 millions d’ici 2060 ?

Comment la Fédération Wallonie-Bruxelles va-t-elle payer la réforme de la formation initiale des enseignants ? Et comment les écoles pourront-elles faire face à la pénurie de profs qui en résultera sur le court terme ? A l’heure actuelle, ces questions taraudent le terrain. Etienne Michel, directeur du Segec, le Secrétariat général de l’enseignement catholique, tire du coup la sonnette d’alarme.

1. Ce qui va changer à la suite de la réforme

(...)