Belgique

Dans le cadre du mouvement contre la baisse du pouvoir d'achat, les trois syndicats mènent notamment mercredi des actions en Flandre occidentale. Celles-ci perturbent notamment le trafic des véhicules de la société de transport en commun De Lijn.

Dans la région de Courtrai, environ 40 % des bus circulent, contre près de 90% dans la région de Roulers. A Ypres, par contre, presque aucun bus ne roule et le trafic est également perturbé à Bruges. A la côte et dans la région ostendaise, le service des bus et trams est minimal.

Quelques perturbations dans les TEC Luxembourg

Le trafic des bus du TEC était diversement perturbé mercredi matin sur le réseau luxembourgeois, alors que la manifestation sur le pouvoir d'achat doit débuter à 10h30 à Arlon. Dans le nord de la province, les dépôts de Manhay et de Saint-Hubert sont à l'arrêt complet. Sur la zone de Marche-en-Famenne, seul un bus n'est pas sorti.

Dans le sud, plus de la moitié des bus roulent sur les régions arlonaise et d'Aubange. Un peu moins de 50 pc des bus du TEC sont en outre sortis du dépôt de Florenville. De nombreuses sociétés privées roulant avec des bus du TEC assurent quant à elles un service quasi normal.

Le transport public aussi perturbé dans le Limbourg

Le transport public est perturbé dans la province du Limbourg tout comme dans la province de Flandre occidentale, dans le cadre des actions nationales de sensibilisation à la perte de pouvoir d'achat.

Dans le Limbourg, un bus De Lijn sur trois ne roule pas. Les perturbations sont importantes pour les passagers dans toute la province, selon une porte-parole de la société de transport. Au total, 1.600 des 5.000 trajets prévus ne seront pas assurés. Les perturbations pourraient durer toute la journée.

Dans la cadre des actions, Sita ne collectera pas les poubelles dans 4 communes de la province. Après Anvers et Liège lundi, ainsi que Gand et Mons mardi, la manifestation tournante aura lieu mercredi à Namur, Arlon et Hasselt. A Hasselt, 3.000 manifestants sont attendus.