Belgique

Aussi prudemment que discrètement, Benoît Lutgen se prépare à prendre la succession de Joëlle Milquet à la tête du CDH. Ce matin, il annonçait par mail aux membres de son parti son premier discours présidentiel.

Il se tiendra dimanche au Palais de congrès de Namur sur le coup de 11h.

Il devrait être consacré au projet politique, préparé depuis de long mois, que le Bastognard va proposer au parti. Voici un an qu'il multiplie également les contacts pour prendre le pouls d'un CDH préoccupé par ses performances électorales.

Pour rappel, c'est en décembre dernier que Benoît Lutgen avait été élu à la présidence des humanistes. Il avait été convenu à l'époque qu'il endosse ses nouvelles responsabilités une fois que le nouveau gouvernement fédéral serait formé.

Compte tenu de la longueur de la crise politique, le parti avait décidé au printemps de fixer le départ de Joëlle Milquet au 31 août. Dès jeudi, Benoît Lutgen incarnera donc le CDH alors que Joëlle Milquet poursuit les négociations fédérales au nom du parti.