Belgique

Qui était cet homme descendant dans les égouts avec un sac à dos ?

On le sait, la sécurité autour du procès de Salah Abdeslam est exceptionnelle. Les alentours du palais de justice sont passés au peigne fin depuis plusieurs jours déjà. Il faut montrer patte blanche pour accéder au palais de Justice de Bruxelles. Rien n’est laissé au hasard. Et si les égouts faisaient eux aussi, l’objet d’une inspection approndie en raison des risques que comporte ce procès, placé pour rappel en niveau 3 de la menace terroriste. C’est la question qu’on pourrait se poser après ce témoignage peu ordinaire, parvenu dimanche soir vers 23 h 30, à la DJO de la police fédérale, la direction judiciaire opérationnelle. Selon nos infos, un avocat a contacté spécifiquement ce service, peu connu du grand public, pour signaler la présence, dimanche soir donc, veille du début du procès le plus attendu de l’année, d’un homme muni d’un sac à dos, descendant dans les égouts, dans le quartier du Sablon, à quelques mètres du palais de Justice de Bruxelles. Etrange…

On nous indique qu’il pourrait tout simplement s’agir d’un membre des Unités spéciales, venu inspecter les lieux pour écarter tout risque de passage éventuel via cette voie, la veille du procès… De telles inspections des égouts de la ville seraient fréquentes lors de sommets importants de l’Otan par exemple.