Belgique

Sans surprise, Salah Abdeslam, poursuivi en compagnie de Sofien Ayari, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, pour la fusillade de la rue du Dries, le 15 mars 2016, à Forest, qui fit des blessés parmi les forces de l’ordre, a refusé, au premier jour de son procès, de sortir du mutisme dans lequel il s’enferme délibérément et obstinément. Or, ce droit est fondamental. Explications.