Belgique

Me Pascal Vanderveeren, avocat de la défense au procès de l'Eglise de Scientologie, a fait état vendredi après-midi en début d'audience devant le tribunal correctionnel de Bruxelles d'une lettre de menace de mort le visant directement mais aussi ses confrères de la défense. Les auteurs de la lettre qui restent anonymes se présentent comme des victimes de la Scientologie. Les avocats visés envisagent de porter plainte avec constitution de partie civile. La lettre a été versée au dossier. "Cela ne relève pas de la simple prose contre la scientologie", a souligné le président du tribunal Yves Régimont. 

Une avocate, églement de la défense, a par ailleurs fait état d'insultes proférées à l'encontre de son client. La lettre de menace est directement adressée à Me Pascal Vanderveeren, avocat au barreau de Bruxelles. Les auteurs du courrier accusent l'avocat d'être notamment "verreux" (sic) en raison du fait qu'il assure la défense de scientologues. "Suite au prochain épisode, il sera peut être avec des têtes coupées (sic), on dirait que ce langage là se comprend. Prévenez tous ces salopards de la scientologie, nous allons bouger et tant pis pour la sang qui sera versé", peut-on lire dans ce courrier.

Une avocate est ensuite intervenue pour signaler au président du tribunal que son client avait été insulté devant le Palais de Justice et que les militaires qui se trouvaient à proximité avaient été amenés à intervenir.