Belgique

Le jury de la cour d'assises de Tongres a jugé mercredi que Renaud Hardy était coupable sur toute la ligne. Il était accusé du viol avec torture et de l'assassinat de Maria Walschaerts (82 ans) et de Linda Doms (52 ans), ainsi que de deux tentatives d'assassinat, sur l'actrice Veerle Eyckermans et la doctoresse A. H. Le débat sur la peine aura lieu jeudi. L'accusé risque la perpétuité. Le jury de la cour d'assises de Tongres a estimé que Renaud Hardy était entièrement responsable de ses actes et capable de commettre ces actes de manière planifiée et contrôlée.

Dans l'arrêt, il est également stipulé que la consommation volontaire de cocaïne et le fait que ces actes étaient motivés par des frustrations antérieures n'atténuaient pas les faits commis. "Il n'est pas non plus établi que Hardy souffrait d'un trouble mental au moment des faits, qui atténuait sa capacité de discernement. La conclusion du collège d'experts a été confirmée et n'a pas été invalidée par les conseillers techniques de Hardy. Il a commis ces faits de manière intentionnelle et savait que ceux-ci étaient interdits", a conclu le jury.

Après la lecture de l'arrêt sur la culpabilité, Hardy a serré la main de son avocat Frédéric Thiebaut avant d'être évacué de la salle par la police. La petite-fille de Maria Walschaerts a de son côté été embrasser trois enquêteurs de la police judiciaire fédérale de Malines.

La délibération sur la peine aura lieu jeudi, après une dernière prise de parole du procureur et de la défense.