Belgique

L'avocat de Jérémy Pierson, Me Dimitri De Coster, a demandé, jeudi devant la cour d'assises du Luxembourg, lors du débat sur la peine, de reconnaître dans l'enfance de l'accusé des circonstances atténuantes en vue de la décision sur la peine. Aucune peine chiffrée n'a cependant été demandée par la défense. L'avocat général Sarah Pollet a, elle, réclamé la peine maximale à l'égard du trentenaire reconnu notamment coupable de l'assassinat de la jeune Béatrice Berlaimont, soit la réclusion à perpétuité et une mise à disposition du tribunal de l'application des peines pour une durée de 15 ans.

"Il est hors de question que vous excusiez M. Pierson", a entamé Me De Coster, en s'adressant à la cour et au jury. L'avocat de la défense a évoqué un manque d'amour et de repères pour l'accusé durant son enfance. Jérémy Pierson n'a jamais connu son père. "Sa mère n'était jamais là et il a parfois dû dormir dans la rue. Tout cela, on ne devrait pas en tenir compte? ", a fait valoir Me De Coster.

"Ce qu'il a fait est ignoble, mais on ne doit pas en tenir compte toute sa vie. Sinon il n'y a pas de place pour se reconstruire", a ajouté le conseil de l'accusé, évoquant a contrario "une part de lumière". L'avocat a présenté la prison comme un lieu de peine mais aussi l'endroit où la réhabilitation doit être envisagée. "Quand il y a une part de lumière, on peut croire en l'homme", a-t-il plaidé.

La défense s'étonne aussi des conclusions des experts évoquant une thérapie illusoire. "C'est peut-être le cas aujourd'hui mais qu'en sera-t-il demain? ", a noté l'avocat de Jérémy Pierson.

"S'il a franchi la frontière des hommes, il n'a pas franchi celle des monstres. Nous sommes des hommes et appartenons à cette communauté", a encore souligné le conseil. Et Me De Coster de conclure enfin à l'adresse de la cour et du jury : "Prenez le temps d'envisager l'homme qu'il aurait pu être et qu'il pourrait être".

Comme avant l'entrée du jury en délibération pour décider de la culpabilité pour les différents faits dont Jérémy Pierson était accusé, ce dernier n'a rien souhaité ajouter à l'issue du débat sur la peine.

La cour et le jury se sont retirés en milieu de matinée jeudi. L'arrêt doit être prononcé dans le courant de la journée.