Belgique

L'ancien président du gouvernement catalan, Carles Puigdemont, a été en contact avec le parti flamand N-VA, au sujet d'une éventuelle utilisation du Parlement flamand pour y prononcer son discours d'investiture, mardi prochain, a appris l'agence espagnole EFE samedi soir, de "source nationaliste". Une investiture qui a entre-temps été "suspendue" par la Cour constitutionnelle espagnole. 

Carles Puigdemont, qui logerait dans un hôtel bruxellois, était samedi soir au stade de la finalisation de ces négociations avec la N-VA, selon les sources relayées par EFE. 

On ne sait pas si les discussions se sont poursuivies, après que la Cour constitutionnelle à Madrid a laissé entendre, après une longue réunion, que Puigdemont devrait "se présenter en personne au parlement (régional qui procède à cette investiture), muni d'une autorisation judiciaire préalable", pour que la session d'investiture prévue mardi le voie reprendre la fonction de chef de l'exécutif catalan.