Belgique A nouveau mis en cause dans le dossier des Tueries, Michel Libert contre-attaque.

Selon les journaux Het Laatste Nieuws et Het Nieuwsblad, les enquêteurs en charge du dossier Tueries ont interrogé cette semaine un nouveau témoin-clé potentiel.

L’homme, un ex-militaire qui a été membre pendant de longues années de l’organisation d’extrême droite Westland New Post (WNP), les a contactés il y a quelques mois depuis l’étranger et les a mis sur la piste de son supérieur de l’époque, Michel Libert.

(...)