Belgique
Les services publics ont annoncé une grève partielle ce mardi 27 février. 

Les transports en commun rencontreront de grosses perturbations partout en Wallonie. 

Des trains seront à l'arrêt dès ce lundi soir 22 heures, jusque demain à la même heure. La CSC et la CGSLB ne devraient pas participer à cette grève. La SNCB a prévenu ses usagers de " ne pas compter uniquement sur les trains pour se déplacer entre lundi 22h et mardi".  

Pour ce qui concerne les TEC, la CGSP et CGSLP ont déposé un préavis afin de couvrir les éventuelles actions de leurs affiliés mais il est très compliqué d'annoncer l'ampleur des perturbations. 

Du côté de la Stib, des actions de grèves sont à prévoir. D'autant plus que la société de transport bruxelloise a été impactée cette semaine par une autre grève. De Lijn sera également touché. 

Des administrations, postes et écoles pourraient également participer à cet arrêt de travail. 

La réforme des pensions en ligne de mire

Ce qui fait grogner les syndicats est la réforme des pensions du ministre MR Daniel Bacquelaine. Selon la CGSP, le projet comporte « plusieurs éléments inacceptables », rapporte Sudpresse . Les absences pour cause de maladies, accidents de travail ou maternité ne seraient pas comptabilisés dans le calcul de la pension anticipée pour cause de pénibilité. Selon le syndicat socialiste, il existe un flou autour des catégories professionnelles entrant en ligne de compte pour la reconnaissance de la pénibilité. La CGSP reproche au gouvernement de vouloir faire des économies suur le dos des agents de la fonction publique.

Les deux autres syndicats ne se sont pas joints au mouvement de grève de ce mardi. Ils sont actuellement en discussion avec le ministre Bacquelaine pour aborder la questiondes métiers lourds. 

Des rassemblements et cortèges sont prévus ce mardi, notamment à Tournai.