Qui dit vacances, dit transhumance

J.-C.M. Publié le - Mis à jour le

Belgique

Ca y est, c’est parti, ce sont les vacances, même la météo l’a compris. Des milliers de Belges s’apprêtent à larguer les amarres. Une enquête du club automobile flamand VAB a même démontré que cette année, en raison de la crise, les Belges seront plus nombreux à se déplacer en voiture (57 % contre 54 % en 2011).

Toutefois, le premier week-end de juillet s’annonce relativement calme sur les routes du pays et d’Europe.

Touring prévoit quand même un trafic dense vendredi après-midi et samedi matin en direction tant de la côte que des Ardennes. En France, il faut s’attendre à des bouchons dès vendredi après-midi en Île-de-France et au sortir des grandes villes. Bison Fûté a classé la journée de samedi orange en Île-de-France et sur les axes menant vers le Sud-est (vallée du Rhône). Ailleurs, le vert est de mise : ce sera aussi le cas dimanche dans tout l’Hexagone.

En Allemagne et en Suisse, attention aux embouteillages vendredi soir et samedi. Le passage du tunnel du Saint-Gothard pourrait s’avérer difficile.

La suite ? Du 7 juillet (début du congé du bâtiment en Belgique) au 11 août, le trafic s’annonce chaud chaque week-end dans le sens des départs. Idem dans le sens des retours de la mi-juillet au 18 août. Touring conseille vivement aux usagers d’éviter de partir les vendredis après-midi et les samedis et de rentrer un samedi.

Attention tout particulièrement aux week-ends des 27, 28 et 29 juillet et des 3, 4 et 5 août. En France et dans d’autres pays d’Europe, le samedi 4 août est classé noir, c’est tout dire.

Les points noirs traditionnels sont

-en Belgique : la E40 Bruxelles-Ostende et la E411 Bruxelles-Arlon-Luxembourg

-en France : les environs de Paris, la A10 avant Orléans et à hauteur de Tours et de Poitiers, les abords de Bordeaux, le passage de la frontière franco-espagnole à Hendaye, la traversée de Lyon, la A7 entre Lyon et Orange et la A9 entre Nîmes et Montpellier et de Perpignan à la frontière espagnole.

De gros soucis sont aussi à attendre dans les zones névralgiques allemandes, suisses, autrichiennes, italiennes et espagnoles (cols, postes frontières, grandes villes, etc.).

De son côté, l’Institut belge pour la sécurité routière rappelle les précautions d’usage avant de se lancer sur la route :

-vérifiez les feux, les freins, les amortisseurs, les essuie-glaces et surtout les pneus de votre véhicule (n’hésitez pas à augmenter la pression dès lors que vous chargez des bagages à bord),

-placer les bagages les plus lourds le plus bas possible (dans le fond du coffre, c’est l’idéal), arrimer solidement les valises placées sur le toit,

-ne laissez pas traîner d’objets "libres" dans l’habitacle (en cas de freinage brusque à 80km/h, un thermos de 2kg déposé sur la plage arrière devient une masse de 57kg se déplaçant à 25km/h : s’il percute un occupant, celui-ci n’a aucune chance de s’en tirer),

-préparez-vous au voyage, en vous reposant avant le départ, en ayant inspecté scrupuleusement l’itinéraire à suivre et ayant prévu des occupations pour vos enfants,

-arrêtez-vous toutes les deux heures, même et surtout en fin de voyage,

-arrêtez-vous illico en cas de coup de pompe,

-assurez-vous que tous les occupants portent leur ceinture de sécurité,

-buvez beaucoup mais uniquement de l’eau et incitez vos passagers, spécialement les enfants, à s’hydrater.

Publicité clickBoxBanner