Belgique

Le gestionnaire du réseau à haute tension en Belgique, Elia, se passe vendredi de tout commentaire sur le maintien à l'arrêt des réacteurs nucléaires Tihange 2 et Tihange 3 et ses conséquences, a-t-il indiqué.

"Nous ne pouvons pas encore estimer le problème et sommes encore en train de procéder à des analyses." Actuellement, seuls Doel 3 et Tihange 3 sont disponibles. La révision planifiée de Tihange 1 du 20 octobre au 28 novembre est pour l'instant maintenue, a confirmé vendredi Engie Electrabel. Durant cette période, le pays ne disposera donc que d'un seul réacteur en fonctionnement.

Si la sûreté nucléaire permet le respect du planning, les réacteurs de Doel 1, 2 et 4 seront relancés respectivement les 10, 31 et 15 décembre. Ceux de Tihange -2 et 3- les 1er juin et 2 mars.


La ministre Marghem "suit la situation de très près"

La ministre fédérale de l'Energie Marie Christine Marghem "suit la situation de très près", a indiqué vendredi son cabinet sollicité par l'agence BELGA. Engie a confirmé vendredi ce que l'agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) avait prédit, à savoir que le réacteur Tihange 3 ne sera pas disponible cet hiver, Tihange 2 étant par ailleurs indisponible jusqu'au 31 mai. Du 20 octobre au 28 novembre, la Belgique ne sera approvisionnée que par un seul réacteur, Doel 3. La ministre a écrit jeudi au gestionnaire du réseau Elia et s'entretient avec lui vendredi afin d'avoir une vue la plus claire possible sur l'ensemble des sources d'électricité disponibles, non seulement le nucléaire mais aussi le photovoltaïque, l'éolien, l'interconnexion...

De son côté Elia reste en contact avec Engie; la situation est analysée heure par heure.

La ministre MR rappelle qu'Elia avait fait savoir que l'activation de la réserve stratégique n'était pas nécessaire. C'était avant l'annonce de la prolongation de l'indisponibilité de Tihange 3. Mais constituer aujourd'hui une réserve stratégique est "impossible", insiste le cabinet Marghem, car, à part celle de Vilvorde, toutes les centrales au gaz actuellement sur le marché tournent, à l'instar de celle de Drogenbos.

Tihange 2, Tihange 3 et Doel 4 souffrent d'une dégradation du béton dans le bunker sécurisé à côté du réacteur nucléaire.