Belgique

Ecolo s'allierait finalement avec la liste d'Alain Clabots, mais rien n'est encore joué, contrairement à ce que laissent entendre certaines rumeurs.

Alors que les verts ont signé un pacte de majorité avec l’alliance communale de Sybille de Coster-Bauchau et l’équipe de Victor Pirot, une assemblée générale vient de décider de… ne rien décider! En clair, le pacte actuel n’est pas rompu, et n’exclut donc pas Sybille de Coster-Bauchau d’un renouvellement de mayorat, mais Ecolo souhaite néanmoins refaire le tour de table pour voir ce qu’il est possible de faire, de fort, en matière environnementale…

Comprenne qui pourra même si, à Grez-Doiceau, commune où le combat des coqs et l’égo prennent trop souvent le dessus, faut-il encore s’étonner.

Laurent Francis (Ecolo) précise: "Rien n'est joué, nous chercherons la meilleure des solutions possibles avant d'entamer 6 ans d'une majorité qui doit faire la part belle à des évolutions majeures de notre société. Au stade actuel, le pacte qui est sur la table n'a pas volé en éclat, nous cherchons la meilleure manière de lui apporter toutes les qualités nécessaires. Cela peut passer par une mise en concurrence."

Forcément, du côté d’Avec Vous et de DéFi, on s’emballe et on se met à rêver à nouveau d’une possible majorité à trois. Pourtant, du côté d’Ecolo, on précise encore que l’on "préférera une majorité à 13 qu’à 12, que des avancées intéressantes ont eu lieu, mais qu’on attend des gestes forts et de ruptures, des propositions déterminées des partenaires, avant de décider…"

Pas beaucoup de réactions officielles du côté de l’Alliance communale et de l’équipe. Néanmoins, de sources sûres, il nous revient que de nombreuses concessions ont été déjà octroyées aux verts gréziens mis sous pression par une partie de la population et par Avec Vous, depuis le soir des élections. Où cela bloque-t-il? Des détails, comme le chef de cabinet actuel, une fonction qui existait pourtant déjà sous l’ère Clabots même si l’employée qui occupait alors la fonction, ne le faisait pas de manière officielle…

Les logements sociaux, également, où Ecolo aimerait un accroissement conséquent de l’offre, mais aussi et surtout des signes sur l'écologie. Bref, qui de l’Alliance communale et l’équipe, ou de Avec Vous et DéFi, se prostituera le plus pour faire croire à Ecolo sa volonté radicale manifeste en terme d’environnement décrochera la timbale… Les prochains jours risquent de voir les négociations se multiplier. Et tant pis pour la crédibilité des politiques aux yeux des citoyens.

Le communiqué d’Ecolo:

Ecolo Grez-Doiceau, réuni en Assemblée Générale les 6 et 11 novembre, a estimé que le projet d’accord de majorité, issu des discussions avec l’Alliance communale et l’Equipe, n’offre pas de garanties suffisantes pour pouvoir réaliser les changements urgents et indispensables au niveau de la politique communale grézienne, face aux défis environnementaux, de justice sociale, de participation citoyenne et de gouvernance.

Dans ces circonstances, tout en reconnaissant que les propositions engrangées sont réelles, les membres d’Ecolo ont estimé à une forte majorité, que les conditions ne sont pas réunies pour apporter la caution du parti écologiste au programme de majorité qui lui a été soumis.

L’Assemblée Générale a exprimé le souhait d’étudier d’autres propositions en ouvrant la recherche d’un consensus plus ambitieux, pouvant aboutir à un pacte de majorité alternatif à soumettre au vote le 3 décembre, lors du Conseil communal d’installation des nouveaux élus.

Cette décision ne rejette pas définitivement l’actuel projet de Pacte de majorité signé entre l’Alliance Communale, l’Equipe et ECOLO dans la foulée de la soirée électorale.

L’Assemblée Générale a remercié ses négociateurs pour les efforts fournis pour essayer de construire un programme de majorité crédible et pour répondre en toute transparence aux nombreuses interpellations par les citoyens.

Ce lundi matin 12 novembre, Ecolo a informé tous les groupes politiques gréziens de l’issue de ses Assemblées Générales.