Belgique

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, a appelé lundi les autorités fédérales à se concerter avec les entités fédérées dans les délais les plus brefs afin d'établir une interprétation commune du concept de minorité nationale.

Le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, a présenté, le même jour, à Genève, le rapport de la Belgique en matière de respect de droits de l'homme devant les Nations Unies.

Quelques intervenants ont demandé à la Belgique de ratifier la convention-cadre sur la protection des minorités nationales du Conseil de l'Europe.

A ce jour, la Belgique a signé la convention mais aucun parlement ne l'a ratifiée en l'absence de définition commune de minorité nationale, la notion étant interprétée très différemment par les responsables politiques flamands et francophones.

Cette demande "atteste effectivement du fait que la protection des minorités relève indubitablement du champ d'application des droits de l'homme. Ce que la Fédération Wallonie-Bruxelles n'a cessé de pointer au cours de ces dernières anées", a souligné Rudy Demotte.

Et d'ajouter: "Elle contribue en outre à relayer, au niveau international cette fois, la demande formulée à de nombreuses reprises par la Fédération Wallonie-Bruxelles de ratifier dans les plus brefs délais cette convention-cadre".