Belgique Des incidents se sont produits en divers endroits de la capitale. On a même bouté le feu à un commissariat.

En Belgique, la nuit de la Saint-Sylvestre a été chaude pour de bonnes et de (très) mauvaises raisons.

Commençons par les bonnes. Le feu d’artifice bruxellois, tiré cette année sur l’esplanade du Heysel, a attiré 45 000 spectateurs et s’est déroulé sans incident. Longtemps, on a cru que, comme à Ostende, à Bruges et dans plusieurs localités de la Côte, le spectacle pyrotechnique n’aurait pas lieu, en raison des fortes rafales de vent. Mais la météo s’est calmée au bon moment pour la plus grande joie de ceux et celles qui avaient bravé les conditions climatiques pour se rassembler au Heysel. Le feu d’artifice a aussi été maintenu à Liège, à Namur et à Anvers, où il a attiré 97 000 personnes.

De leur côté, les Responsible Young Drivers (RYD) ont ramené à leur domicile 260 fêtards ainsi que 88 voitures, à Bruxelles et en Wallonie. Du côté flamand, ils ont reconduit près de 300 personnes.

Voitures et… commissariat incendiés

Mais la fête a aussi connu son côté sombre. C’est ainsi que des individus ont bouté le feu au commissariat de la police locale de Bruxelles Capitale/Ixelles, à Haren. Les policiers ont pu rapidement éteindre les flammes. Deux suspects ont été interpellés.

Au total, la police de Bruxelles a interpellé 37 personnes au cours de la nuit du passage à l’an neuf. Elle a procédé à quatorze arrestations judiciaires (quatre personnes ont été mises à la disposition du parquet) et à 23 arrestations administratives, principalement pour ébriété et trouble à l’ordre public.

Par ailleurs, quatre véhicules ont été incendiés, notamment avenue de l’Héliport et dans la rue Vandenbrande. Plusieurs véhicules ont également été incendiés à Anderlecht. Dans la Cité modèle, des individus ont mis le feu à des sacs-poubelle et du mobilier urbain du square prince Léopold a été incendié.

Comme si cela ne suffisait pas, des groupes de jeunes ont mis le feu à des pneus aux alentours de la station de métro Etangs Noirs, à Molenbeek. Ils ont pris pour cible des véhicules de la police ainsi qu’un camion de pompiers qui intervenaient. Une voiture a également été incendiée près de la station Gare de l’Ouest. Les pompiers de Bruxelles ont enregistré 134 interventions, dont soixante pour des feux de poubelles et cinq pour incendies. La garde de la Saint-Sylvestre a également connu 400 sorties d’ambulance. Le vandalisme ne s’est pas seulement exprimé à Bruxelles. En effet, les pompiers de Mouscron sont intervenus à trois reprises pour des incendies de voitures.

Le triomphe des réseaux sociaux

Enfin, et dans un tout autre registre, les Belges ont à nouveau recouru massivement aux réseaux sociaux et aux applications de messagerie comme WhatsApp, Facebook, Twitter ou Instagram pour faire part de leurs bons vœux. Et ce, au détriment des SMS. En additionnant les chiffres des opérateurs, il ressort que 38,7 millions de SMS ont été envoyés entre dimanche 20 h et lundi 8 h, 10 % de moins que l’année précédente.