Belgique

Le conducteur du train accidenté à Wetteren roulait à 87 km/h à un endroit où la vitesse est limitée à 40 km/h, écrit Het Nieuwsblad sur base des résultats de l'enquête.

Des rumeurs laissaient déjà entendre que le train circulait à 80 km/h mais il apparaît que sa vitesse était encore plus élevée.

D'après le journal, le conducteur a tenté de freiner mais la manoeuvre, trop brutale, a fait bouger les produits toxiques et entraîné le déraillement du train.

"Peut-être un autre décès"

L'accident de train de Schellebelle a peut-être fait d'autres victimes qui n'ont pas encore été retrouvées, a indiqué vendredi soir le gouverneur Jan Briers à l'issue d'une session d'information destinée aux personnes évacuées. "Peut-être y a-t-il un autre décès mais nous n'en savons encore rien. Nous sommes en train de nous rendre dans les maisons d'où nous n'avons encore obtenu aucun signe".

Le gouverneur Briers continue par ailleurs à appuyer les décisions du comité de coordination.