Belgique

Pour M. Schouppe, le modèle actuel de plaques rouge-blanc devrait être abandonné au profit de couleurs plus contrastées, mieux identifiables pour les radars. Un test mené à son initiative par des agents de Flandre occidentale aurait démontré que le contraste jaune-noir était le plus efficace.

L'harmonisation des plaques au niveau européen devait constituer l'occasion d'effectuer cette modification, mais la symbolique a empêché le gouvernement sortant de trouver un accord à temps. La presse flamande rappelle que le changement n'était pas du goût des francophones et notamment de la vice-Première cdH Joëlle Milquet, qui préférait conserver les lettres rouges sur fond blanc.

A titre de compromis, le gouvernement sortant avait envisagé d'encercler d'un bandeau rouge la plaque jaune et noire, en sorte de donner un caractère belge à un choix de couleurs qui aurait paru sinon très flamand.

Le dossier n'a pas pu être réglé avant la chute du gouvernement. Il reviendra donc à la prochaine équipe de trancher cette question épineuse. "Nous lançons un plaidoyer fort pour la variante jaune-noire, et ce sur l'avis des spécialistes des couleurs", indique-t-on au cabinet de M. Schouppe.