Sierre: les 3 fillettes hors de danger

Rédaction en ligne (avec Belga) Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique

Les 3 enfants (2 Néerlandaises et une Belge) hospitalisées de l'autre coté des Alpes se sont réveillées et sont aujourd'hui conscientes. Selon l'hôpital, cela permet d'espérer un rapatriement prochain.

"Leur état de santé s'est considérablement amélioré et ne présente plus de risque vital immédiat", a assuré le Centre hospitalier universitaire vaudois.

Pour toutes les trois, un long chemin de réhabilitation commence. Des contacts vont être pris avec la Belgique pour envisager un prochain rapatriement, a précisé l'établissement lausannois.

Après une période particulièrement inquiétante, les deux jeunes patientes qui souffraient d'un traumatisme crânien et de multiples fractures sont sorties de leur coma artificiel. Elles ont pu communiquer avec leurs parents. Leur état neurologique évolue favorablement, selon l'hôpital.

La troisième patiente souffre d'une lésion de la moelle épinière. "Elle montre des signes de récupération encourageants avec quelques mouvements des doigts et des orteils", d'après le communiqué.

7 élèves ont repris le chemin de l'école

Reprise en douceur à l'école Sint-Lambertus de Heverlee pour les élèves rescapés de l'accident de Sierre.

Un retour qui plus est aménagé puisqu'une classe a été installée au rez-de-chaussée alors que les élèves de 6ème primaire ont l'habitude d'avoir cours au deuxième étage. "Si on a une jambe cassée, c’est plus difficile de monter les escaliers et donc on a décidé de changer" a précisé Dirk De Gent, doyen de la paroisse d’Heverlee à nos confrères de Bel RTL.

Les élèves ne seront restés qu'une heure dans leur nouvelle classe afin d'établir un premier contact avec leurs nouveaux professeurs. "On a une petite heure pour une seule sorte d’accueil pour la nouvelle institutrice et le nouvel instituteur. Ils auront deux personne", a expliqué Dirk De Gent. "Ce sont des personnes très capables car une de ces personnes a quitté sa sixième dans une autre école pour venir dans notre école", conclut-il.

Des psychologues ainsi que des assistants sociaux sont également passés dans les classes.

Publicité clickBoxBanner