Belgique

La ministre de l'Enseignement obligatoire en Communauté française, Marie-Dominique Simonet (cdH), exclut d'interdire le redoublement dans le primaire et le secondaire, indique mercredi le journal Le Soir.

Selon la récente enquête internationale Pisa 2009, les pays où l'on redouble obtiennent en général de moins bons résultats scolaires que ceux où le redoublement est banni, ou exceptionnel. Même si le système coûte cher, Mme Simonet refuse de l'abandonner. Pour lutter contre l'échec, elle préfère miser sur l'encadrement différencié (soutien plus appuyé aux écoles en difficulté), les évaluations externes, le renfort d'encadrement au 1er degré, etc. Toutefois, la ministre s'alarme des redoublements en maternelle.

On dénombre en effet pas moins de 5% d'enfants doubleurs en 3e maternelle, selon des "Indicateurs de l'Enseignement" présentés en janvier dernier. A la suite de ces résultats, Mme Simonet avait commandé une étude quantitative et qualitative à l'ULg et l'ULB. Les conclusions de celle-ci devraient lui parvenir dans le courant de l'année 2011.

D'après le quotidien, la ministre pourrait dès lors inviter les écoles maternelles à arrêter ces redoublements "pour le moins précoces".