Belgique

Le conseiller communal Bart Laeremans, membre de Vernieuwing, une liste dans l'opposition au conseil communal de Grimbergen, a introduit un troisième recours contre la suppression du chemin vicinal sur le parking C, où est censé être construit le stade national. 

Son recours a cette fois été initié devant le Conseil d'Etat. L'ex-député Vlaams Belang estime que la procédure, réalisée par la commune puis par la province, ne s'est pas déroulée correctement. Le conseiller communal relève également qu'en maintenant le chemin vicinal, la commune de Grimbergen garde son mot à dire sur ce qui adviendra du parking C, où le projet de stade national semble mort-né.

Bart Laeremans a déjà introduit à deux reprises un appel contre la décision de la province du Brabant flamand de supprimer ce sentier. En décembre dernier, la ministre flamande de l'Environnement Joke Schauvliege avait approuvé la suppression.

D'après l'élu, la procédure ne s'est pas déroulée correctement car le conseil communal a été contraint par la justice de paix de mettre fin à l'existence du chemin vicinal. Normalement, les autorités communales doivent prendre une décision sur base d'une enquête publique, ce qui n'a pas été le cas ici, selon lui. "Tant la commune que la province n'ont pas pu se décider de façon indépendante", estime-t-il.

Le maintien du sentier n'est pas que symbolique, insiste Bart Laeremans. "S'il continue à exister, la commune de Grimbergen reste propriétaire de cette partie du sol du Parking C et a donc son mot à dire pour les projets le concernant."