Belgique

La Libre a pu se procurer la carte de survol de Bruxelles effectué par le service de médiation de l'aéroport de Zaventem, organe indépendant. Celui-ci est basé sur les relevés radars fournis par Belgocontrol.

On constate une différence assez nette avec les tracés présentés jeudi par la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck (Ecolo), également pour la deuxième semaine du mois de février (tous les détails en cliquant ici). La ministre déplorait que l'ensemble de la Région-Capitale soit survolé depuis la mise en oeuvre des nouvelles routes aériennes décidées par le fédéral. Le secrétaire d'Etat à la Mobilité Melchior Wathelet (CDH) a répliqué ce matin en affirmant que les tracés présentés par Evelyne Huytebroeck n'étaient pas exacts.

Au MR, on dénonce les nouvelles routes, celle du canal et celle du "virage à gauche, "qui survolent désormais davantage de zones fortement habitées qu'auparavant". "On a remplacé une route courte de concentration en regroupant la majorité des avions sur un tracé plus long qui survole davantage de quartiers urbanisés de Bruxelles", remarque Charles Michel dans un communiqué. Pour le MR, "les accords ne sont pas respectés" dans ce dossier.