Sven Mary: "Il faut que Salah Abdeslam me confie la mission de le défendre"

Jean-Claude Matgen Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique

C'est un membre très proche de l'entourage de Salah Abdeslam qui, vendredi soir, vers 17h30, a pris contact avec Me Sven Mary, l'un des ténors du droit pénal en Belgique, qui a déjà défendu des djihadistes par le passé. 

Il lui a demandé d'assurer la défense du terroriste présumé. Me Mary nous a confié qu'il attendait que celui-ci fasse le choix de le prendre comme conseil avant d'accepter la mission. Mais si c'est le cas-et il y a de fortes chances que cela le soit-il acceptera de s'occuper de lui. "J'ai mis cette condition expresse".

Il y a quelques mois, la famille de Salah Abdeslam avait déjà approché Me Mary. Mais celui-ci nous disait que la personne qui l'a contacté vendredi n'a rien à voir avec ceux qui s'étaient adressés à lui à l'époque.

Quand on lui demande s'il n'a aucune réticence à défendre un personnage aussi peu reluisant que Salah Abdeslam, Me Mary a la réponse qu'il donne toujours à ce genre de question: "J'ai choisi mon métier et ma spécialité et j'assume. Les attentats parisiens m'ont révulsé et j'ai des idées personnelles au sujet du djihadisme qu'on ne m'enlèvera pas de la tête. Mais mon mandat est de défendre les personnes qui me demandent de le faire. Il faut absolument que les gens fassent la part des choses. Je leur demande ne pas faire d'amalgame. Je ne le demande pas pour moi mais pour mon entourage, ma femme et mes enfants, qui n'ont pas à souffrir de mes activités. Il faut que cela cesse".