Belgique

On avait rarement autant entendu parler de migration de transit. Le sujet, généralement abordé de façon sporadique depuis le démantèlement de la jungle de Calais, a littéralement inondé l’actualité cette semaine. Le bal a été ouvert par Jan Jambon, ministre de l’Intérieur, et Theo Francken, secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, tous deux N-VA, qui ont annoncé l’ouverture d’un centre national pour les migrants de transit par lequel passeraient tous ceux arrêtés sur le territoire en tentant de se rendre en Angleterre.