Belgique

CD&V. Le père de la loi de financement, Eric Kirsch, un haut gradé de la planète CD&V, avait été repêché par Yves Leterme comme chef de cabinet il y a quelques mois au départ de Hans D’Hondt vers le ministère des Finances. Là, le Premier ministre lui a notamment confié comme mission de plancher sur une révision de la loi de financement - ce qu’il n’a pas eu le temps de faire puisque le gouvernement Leterme est tombé. Dans les années ‘80, Eric Kirsch était considéré comme l’un des "Toshiba-boys" de Jean-Luc Dehaene, ces "cabinettards" qui, armés de leurs ordinateurs portables de la marque japonaise, avaient élaboré les modèles de la loi de financement des différents niveaux de pouvoir et redessiné la Belgique en 1993 lors des accords de la Saint-Michel. Aujourd’hui, Eric Kirsch est étroitement associé aux réunions techniques par le CD&V alors que la N-VA a exigé une refonte fondamentale de la loi de financement.