Belgique

La cour d'appel de Liège a condamné lundi Nizar Trabelsi à une peine de 6 mois de prison et à une amende de 550 euros à la suite de menaces rapportées par un gardien de prison et dirigées contre le principal directeur de la prison de Lantin.

C'est lors de son incarcération en août 2004 à la prison de Lantin sous un régime strict d'isolement que l'ancien joueur de football tunisien, âgé de 36 ans, avait été pris d'une colère et avait menacé de tuer le directeur de la prison et de faire sauter les voitures des autres membres de la direction avec 50 kg d'explosifs.

Nizar Trabelsi avait reconnu s'être énervé le jour des faits mais prétendait que ses propos menaçants ne devaient pas être pris au sérieux. Il avait exposé qu'il subissait différentes pressions depuis le début de son incarcération. Nizar Trabelsi purge une peine de 10 ans de prison en Belgique pour avoir préparé un attentat contre la base militaire de Kleine-Brogel. Il avait été condamné le 9 juin 2004 et pensait que son régime allait s'assouplir après cette condamnation.

En tout, les faits de menaces reprochés à l'égard de Trabelsi concernaient 12 membres du personnel de la prison de Lantin, des membres de la direction et des gardiens. Mais la cour n'a retenu que les faits de menaces contre le seul directeur principal de l'établissement pénitentiaire.

La cour n'a pas suivi l'argumentation développée par Nizar Trabelsi et a considéré que la menace proférée avait un caractère sérieux. Nizar Trabesli a été condamné en état de récidive légale à une peine de 6 mois de prison ferme et à une amende de 550 euros.