Belgique

Ce samedi 22 septembre à 15 h, Pro Belgica et la ville de Bruxelles avec l'aide des Volontaires de 1830, les descendants des combattants de la révolution belge, organisent le traditionnel hommage aux héros de notre indépendance face à la nécropole de la place des Martyrs. Le point d'orgue d'un pèlerinage qui commencera en fait dès 13h30 à la Colonne du Congrès avant de passer par le monument au Roi Baudouin devant la cathédrale Saint-Michel.

Depuis 32 ans, Pro Belgica organise cet événement avec l'appui de la ville. Pendant les 40 premières années de l'Etat belge, l'hommage s'inscrivait même dans les manifestations de la fête nationale mais ces dernières décennies, il était quelque peu tombé dans l'oubli. Et de moins en moins de compatriotes savaient encore que la place des Martyrs abrite en son centre sous le monument pas moins de 467 sépultures de volontaires tombés pour la Belgique libre des débuts...

Ni parti politique ni calicot

Cette année, en raison des incertitudes institutionnelles et à l'instar des drapeaux belges qui apparaissent dans les rues, l'on attend plus de participants que de coutume mais les organisateurs entendent à tout prix éviter que l'hommage silencieux et neutre ne tourne à une manifestation récupérée politiquement ou anti-politiquement ! "Je voudrais dès lors lancer un appel à la dignité" a confié à "La Libre", la princesse Rosalie de Merode, présidente de Pro Belgica et descendante directe de Felix de Merode qui fut une des figures de proue de la révolution belge. "Ce samedi, nous commémorons un fait historique. Il ne peut donc être question de faire de cette journée une tribune de revendication ou de désaccord envers le monde politique." Et de demander que "tous ceux qui entendent manifester leur attachement à la Belgique le fassent en silence et de manière digne. C'est pourquoi nous refusons tout calicot politique et tout signe d'identification politique et nous osons espérer que tout le monde respectera aussi le mot d'ordre dans la manière de se vêtir. Nous ferons intervenir la police auprès de ceux qui ne se tiendraient pas à la consigne".

Un avertissement très clair aux partis et à certains mouvements unitaristes ou d'extrême droite qui seraient tentés de profiter de la cérémonie pour se mettre en valeur...

"Dans le contexte politique actuel, nous comprenons que l'on veuille marquer sa sympathie pour la Belgique. Tout le monde est donc le bienvenu. Nous attendons d'ailleurs les associations patriotiques avec leurs drapeaux mais ce n'est pas une manifestation politique. Seule exception, précisément parce que la démarche n'est pas politique : nous accueillerons en marge les responsables de la pétition pour l'unité de la Belgique".

Pro Belgica est au-dessus des partis et des mouvements de toute nature. Il entend surtout montrer son attachement à la Belgique et au bon fonctionnement de notre pays...