Belgique

Un Belge parti combattre en Syrie serait décédé au Proche-Orient. Il s'agit de Tarik Taketloune, un jeune âgé d'une vingtaine d'années originaire de Vilvorde, peut-on lire lundi dans plusieurs journaux. Tarik Taketloune avait été étudiant à l'institut technique TSM de Malines. Il était mécanicien automobile.

Selon son père, le jeune aurait été tué d'une balle en pleine tête alors qu'il dormait. Trois jours avant son décès, Tarik Taketloune aurait dit à sa famille qu'il comptait rentrer en Belgique.

Son frère, Elias Taketloune vient pour sa part d'être arrêté à son retour en Belgique. Militant de Sharia4Belgium, il était revenu en Belgique prématurément pour voir son nouveau-né. Il nie s'être battu en Syrie et affirme avoir participé à des actions humanitaires. La Chambre du conseil a entre-temps confirmé sa détention pour une durée d'un mois.

Retour de Syrie,un mois à l’ombre

Un jeune Belge parti en Syrie, Elias Taketloune (23 ans), suspecté et inculpé de participation à des activités terroristes, a été arrêté "en toute discrétion" lundi dernier à son retour au pays, indiquait samedi "De Standaard".

Ce militant de Sharia4Belgium, originaire de Willebroek, qui nie avoir participé à des combats, était rentré prématurément après cinq mois pour voir son nouveau-né. D’après "De Standaard", sa femme Wissam avait prévu de le rejoindre en Syrie avec leur bébé de 3 mois que le papa n’avait jamais vu, mais ils ont été empêchés de prendre l’avion par la police à l’aéroport de Zaventem. Le jeune homme a donc décidé de revenir lui-même en Belgique.

Il affirme ne s’être jamais rendu en Syrie, mais avoir participé à des actions humanitaires à la frontière turco-syrienne. Une version qui n’a pas convaincu les autorités judiciaires belges : la chambre du conseil a confirmé sa détention pour une durée d’un mois.

Taketloune est le quatrième jeune Belge à rentrer de Syrie, après Hakim Eloussaki (21 ans), Walid Lakdim (21) et Mohamed El Youssoufi (19). Tous seraient liés à Sharia4Belgium. Le bourgmestre N-VA de Willebroek a déploré de ne pas avoir été informé de l’arrestation du jeune Elias. Son parti interpellera la ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet, à la Chambre.