Belgique

La police d'Anvers a indiqué que l'explosion qui a soufflé les "habitants des numéros 97 à 103A" sur le Paardenmarkt a fait deux morts et quatorze blessés dont un dans un état critique. Cinq personnes sont grièvement blessées et huit ne le sont que légèrement.

L'explosion, dont la cause n'est pas encore connue, a endommagé sept bâtiments. Trois immeubles d'appartements se sont presque complètement effondrés et 22 personnes ont passé la nuit dans un centre d'accueil, un hôtel ou chez des proches.

La police avait rapidement communiqué dans la soirée qu'il ne s'agit en aucun cas d'un acte de terrorisme.

Les habitants de maisons situées à l'intérieur du périmètre de sécurité instauré après l'explosion de lundi soir à Anvers, ont reçu vers 02h00 du matin mardi l'autorisation de rentrer chez eux, indique la police locale.

Le Paardenmarkt reste fermé à la circulation ce mardi.




Bart De Wever "impressionné" par la solidarité spontanée des habitants des environs

"Je suis impressionné par les messages spontanés de nombreux habitants des environs, parmi lesquels beaucoup d'étudiants, qui ont immédiatement offert du soutien, et un hébergement sous leur toit, via les réseaux sociaux", indique le bourgmestre dans la soirée. "Cette solidarité montre comme notre ville se serre les coudes, dans le besoin. Cela mérite notre respect".

Sur le site de microblogging Twitter, le hashtag #paardenmarkt, du nom du lieu de l'explosion, a en effet rapidement été utilisé par des habitants des environs, dans ce quartier comportant de nombreux kots étudiants. L'intervention à la suite de l'explosion ayant entrainé la fermeture d'un large périmètre, les offres de logement ainsi que de lieux abrités pour étudier ont commencé à circuler, à destination des étudiants qui seraient dans l'incapacité de rentrer chez eux lundi soir.

© IPM Graphics