Belgique Un commissaire principal de la police fédérale a projeté l'un de ses collègues commissaire contre un mur d'un local de police et l'a frappé parce qu'il fumait dans son bureau, une fenêtre ouverte, rapporte samedi le quotidien flamand 'Het Laatste Nieuws'.

La victime aurait subi une commotion cérébrale, souffrirait de l'épaule et a subi une incapacité de travail pendant cinq semaines.

Selon le quotidien, une plainte a été déposée contre le commissaire principal auprès des services d'inspection de la police mais il n'a pas été suspendu, à la grande colère de ses collègues.

Les faits remonteraient à trois semaines et se seraient produits dans les locaux du corps d'intervention de la police fédérale de Bruxelles, qui accomplit des tâches de maintien de l'ordre lors de manifestations.

Selon un représentant du syndicat NSPV (le pendant flamand du Syndicat national du Personnel de police et Sécurité, SNPS), d'autres membres du personnel de la police ont fait appel aux services de l'équipe chargée de gérer le stress.

Le syndicat, selon lequel le commissaire principal violent aurait commis une série d'autres faits portant atteinte au code de déontologie policière, reproche à la hiérarchie de la police de le protéger. Des actions sont envisagées.