Belgique

Dans un ouvrage dense mais toujours accessible, Manuela Cadelli, juge au tribunal de première instance de Namur et présidente de l’Association syndicale des magistrats, propose de "radicaliser" la justice.

Elle le fait dans la troisième partie d’un livre dont l’entame consiste à rappeler les "fondamentaux" de l’institution mais aussi toutes les atteintes qui, aux yeux de l’auteur et de bien d’autres observateurs de la chose judiciaire, lui sont portées.

Et dont le deuxième volet analyse les deux "tendances lourdes" qui, dixit Mme Cadelli, menacent justice et démocratie : le néolibéralisme et l’excroissance du pouvoir exécutif.

(...)