Belgique La N-VA a renforcé l’exigence de bilinguisme des top managers. La première victime est francophone.