Belgique

Un historien militaire belge s’insurge contre une vision révisionniste des massacres de civils en août 1914...

Ce n’est pas tous les jours qu’un colonel retraité des Chasseurs ardennais mais aussi passionné d’histoire et surtout soucieux de sa vérité prend sa plume pour écrire à la chancelière allemande, Angela Merkel. Fernand Gérard qui, les lecteurs de “La Libre” s’en souviendront, n’avait pas hésité à s’en prendre à certains écrits disons un peu trop orientés et tendancieux de Max Gallo sur le rôle de la Belgique et de Léopold III pendant la Seconde Guerre monte ici au créneau contre une thèse assez incroyable de l’historien allemand Ulrich Keller.

Des militaires belges déguisés en civils?

Ce dernier interviewé ce week-end dans le JT de la RTBF y avait déclaré que des militaires belges avaient été impliqués dans les terribles massacres allemands contre la population belge en août 1914.

“Dans son livre ‘Schuld Fragen. Belgischer Untergrundkrieg und deutsche Vergeltung im August 1914’ “ précise Fernand Gérard "Ulrich Keller affirme que les civils belges sont également responsables de ces tueries : dans les archives nationales de Berlin, non exploitées à ce jour, il dit avoir pu lire des milliers de témoignages de soldats allemands affirmant avoir trouvé des uniformes de soldats belges. La preuve selon lui, que des militaires belges ont revêtu des habits civils pour tirer sur les troupes allemandes...”

Pour l’ancien militaire belge “ces déclarations diffusées de surcroît le jour de l’Armistice, jour de commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale, constituent un outrage à la mémoire des 4455 civils - hommes, femmes et enfants - assassinés par les troupes du Kaiser en Belgique”.

Et de rappeler que "ces massacres ont été délibérément perpétrés: en effet, dans la province de Luxembourg, il n’y avait pas de troupes belges car l’armée belge ne défendait que la partie septentrionale de notre pays. Pourtant, dans cette province, après les combats contre l’armée française qui s’était portée au secours de notre pays, les Allemands ont massacré 671 civils, selon l’enquête de deux historiens irlandais John Horne et Alan Kramer."

Et les massacres dans le nord de la France alors?

Fernand Gérard ajoute dans sa missive à Mme Merkel qu’“il en alla de même dans la province de Namur... Citons par exemple la ville de Dinant défendue par le 148e Régiment d’Infanterie de l’armée française et où 674 hommes, femmes et enfants ont été impitoyablement massacrés par l’armée allemande en août. Le lieutenant Charles de Gaulle y a été blessé le 15 août. D’autre part, Les Allemands ont massacré 678 civils dans plusieurs départements du Nord de la France : comment Ulrich Keller les justifie-t-il ?

Le 6 mai 2001 à Dinant, Monsieur Walter Kolbow, secrétaire d’Etat à la Défense, avait déjà fait acte de repentance au nom de l’Allemagne. Il avait reconnu la culpabilité de son pays dans les massacres en août 1914 en Belgique et a demandé pardon pour les crimes commis dans notre pays”.

La conclusion de Fernand Gérard? "Ainsi, malgré des preuves flagrantes et malgré une position officielle de l’Allemagne, Ulrich Keller témoigne d’un négationnisme inacceptable. C’est ce qui nous a amenés à faire part de notre profonde indignation et à demander à Anglea Merkel de prendre les mesures nécessaires afin que ses mensonges soient formellement démentis par son gouvernement