Belgique

L'enquête sur la campagne électorale 2014 de l'ex-vice-Première ministre et ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet est passée à l'étape supérieure avec la désignation, par le parquet, d'un juge d'instruction, rapporte La Dernière Heure mercredi. L'information a depuis été confirmée par le parquet général. Le 27 juin dernier, le parquet général de Bruxelles avait annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire portant sur la campagne électorale de 2014.

En février 2014, le magazine "Le Vif/L'Express" avait révélé le recrutement de collaborateurs de campagne par la ministre de l'Intérieur et de l'Egalité des chances de l'époque, au sein de ses deux cabinets, à six mois des élections. Selon le magazine, ces collaborateurs semblaient uniquement chargés de préparer la campagne électorale de Joëlle Milquet à Bruxelles.

Une grande partie de ces nouveaux collaborateurs s'étaient par la suite retrouvés sur les listes du cdH.

Mme Milquet se réjouit

La ministre francophone de l'Education Joëlle Milquet, interrogée par Belga sur la mise à l'instruction d'un dossier portant sur sa campagne électorale de l'an dernier, a estimé mercredi que les vérifications de l'instruction mettront un terme à ce dossier. Mme Milquet se réjouit que "les vérifications d'usage que permet une instruction puissent mettre un terme définitif à ce dossier, basé sur des insinuations sans aucun fondement, démenties depuis le début, d'un seul article de presse datant de février 2014".