Belgique

Elles avaient vu le jour en France à la fin du XIXe siècle à l'initiative des Jésuites qui voulaient favoriser l'entrisme de jeunes chrétiens dans les écoles de l'Hexagone qui formaient les futures élites de la République. Les Conférences Olivaint évoquaient du reste la mémoire d'un prêtre ouvrier français qui avait été un martyr de la Commune de Paris. Depuis lors, elles se sont largement "pluralisées" et accueillent des jeunes de tous bords et de tous horizons.

La Belgique aussi a ses Olivaint depuis 1954. Particularité propre : ces écoles de formation à la politique dans toutes les acceptions du terme sont aussi devenues un lieu de contact privilégié entre étudiants du Nord et du Sud du pays. Un "think tank" d'autant plus intéressant que l'on y parle indifféremment sa langue et que l'on y traite sans complexes de ses richesses culturelles et autres. Ce n'est, évidemment, pas un hasard si nombre de décideurs politiques mais aussi économiques, sociaux et médiatiques sont passés par la Conférence qui est installée à la Fondation universitaire. On leur y apprend les ficelles de l'art oratoire mais aussi de quoi étayer celui-ci.

Face à l'évolution des esprits, la Conférence Olivaint a décidé de changer son fusil d'épaule à partir de l'année académique prochaine : elle offrira une formation sensiblement rénovée qui s'articulera désormais autour d'un cycle de 20 conférences qui seront étalées sur deux ans et qui graviteront autour de la (bonne) gouvernance qu'il faut comprendre comme l'ensemble des institutions, règles, processus et comportements qui influent sur l'exercice du pouvoir tant au niveau local que national ou international. Et comme il se doit, la formation touchera aux aspects politiques de la gouvernance mais s'intéressera aussi à ses dimensions économiques, juridiques, techniques, scientifiques, philosophiques et éthiques. Son lancement est annoncé pour le 22 septembre et le premier orateur sera l'ancien Premier ministre Mark Eyskens.

La Conférence Olivaint n'abandonnera pas pour autant sa particularité de former ses membres à l'expression de "convictions" que ce soit sur la plan oral ou verbal. Et il y aura donc toujours également un concours d'éloquence et une session d'étude à l'étranger, le tout étant dédoublé sur deux ans.

Il n'y a pas de prérequis pour rejoindre la Conférence sinon le fait d'être engagé dans un cycle d'éducation supérieure en Belgique et ce dans quelque domaine que ce soit. Mais il faut avoir une sensibilité réelle pour la chose publique ! Et surtout s'engager à fond dans les activités puisque les places sont chères !

Afin de permettre aux étudiants de découvrir l'environnement de la Conférence Olivaint, cette dernière organise chaque année une journée portes ouvertes. La prochaine aura lieu ce samedi 21 avril de 14 à 18h au 11, de la rue d'Egmont et elle accueillera Johnny Thijs, l'administrateur délégué de La Poste.

Renseignements : Conférence Olivaint, avenue Molière, 248, 1050 Bruxelles; tél. : 02.345.48.48; Email jjm@skynet.be.