Belgique

L'accident qui a coûté la vie à un migrant lundi soir à Jabbeke est un "incident regrettable" mais ne "doit pas nous empêcher de poursuivre nos actions", a déclaré mardi le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, d'après lequel la police n'a rien fait de mal. 

Les forces de l'ordre ont mené lundi soir un contrôle sur le parking d'autoroute le long de la E40 à Jabbeke, en direction d'Ostende. Un migrant s'est enfui, a traversé la E40 et a été percuté par une voiture. L'homme est décédé sur place.

Jan Jambon qualifie l'accident d'"incident très regrettable", mais n'a pas l'intention d'arrêter les actions prévues sur les parkings d'autoroute, indique son porte-parole. "Pour nous, c'est très clair: la police n'a rien fait de mal." L'action policière était prévue depuis longtemps, mais elle s'inscrit dans le plan d'actions que Jan Jambon a annoncé le week-end dernier, souligne encore son cabinet.

En outre, "on ne peut pas éviter ce genre d'accidents", estime le vice-premier ministre N-VA. "On ne peut pas exclure que des gens fassent certaines choses, mais tout le monde sait que traverser une autoroute est dangereux", a-t-il déclaré à la VRT.

On ignore encore l'identité et la nationalité du migrant décédé. L'enquête est entre les mains du parquet de Flandre occidentale.