Belgique

Plus silencieux, plus spacieux, plus beaux. Voilà quelques uns des avantages des nouveaux trams que la STIB vient d’acquérir. Le T3000 sent le neuf. A peine sorti des ateliers Bombardier brugeois où il a été monté en partie, le voilà déjà mis à l’épreuve d’une inauguration en grande pompe. Première sortie remarquée sous les yeux des passants de l’Avenue de Tervuren qui attendaient leur tram habituel.

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles vient de recevoir un exemplaire du tramway Flexity Outlook de Bombardier, premier d’une commande de 46 véhicules signée en octobre 2003 et dont l’acquisition se fera jusqu’en avril 2007. Un investissement important qui s’élève à 106.320.000 €. Les 27 trams T3000 mesurent 32 m de long alors que leurs cousins T4000 (au nombre de 19) font 43,4m. Pouvant transporter entre 180 et 252 passagers, les nouvelles voitures ont été conçues pour rendre la ville plus silencieuse. Peut-être verra-t-on de moins en moins d’affiches de protestation sur les fenêtres des riverains des lignes de tram bruxelloises ?

Côté accessibilité, les personnes à mobilité réduite auront plus d’espace et la montée dans les véhicules sera plus aisée grâce à un plancher plus bas.

Conscient de l’importance de l’esthétique, la STIB a demandé au designer belge Axel Enthoven d’habiller l’ensemble des véhicules achetés. L’artiste a su donner une touche « Art nouveau » en privilégiant le bronze et le gris pour l’extérieur. L’intérieur des voitures est garni de matériaux nobles : bois, acier et cuir. Un système d’éclairage innovant qui, associé au design intérieur, contribue à diminuer le risque de vandalisme , nous dit le constructeur.

L’aspect esthétique de ces nouveaux transports s’inscrit dans un projet plus vaste voulu par le Ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet (Sp.a), présent à l’inauguration. Les couleurs des nouveaux trams seront normalement les mêmes à celles des 140 bus commandés par la STIB dernièrement. Comme l’a rappelé le directeur général de la société de transports, Alain Flausch, il faut faire des ces trams un instrument d’attractivité pour recruter de nouveaux clients et un instrument d’identité de la ville de Bruxelles comme c’est le cas à Bordeaux et à Lyon où Bombardier a déjà fourni plusieurs de ses véhicules. Outre son matériel roulant la STIB compte aussi dans les années à venir réaménager ses points de vente.

En tout cas, les responsables de la STIB semblent heureux de leur nouvelle acquisition, tellement contents que, lors du conseil d’administration qui s’est tenu mardi soir, ils ont signé pour une nouvelle commande de 22 trams supplémentaires. Avec cet achat, les transports en commun bruxellois pourront offrir à leur clientèle plus de 6000 places supplémentaires.

Des nouveautés qui, espérons-le, n’auront pas d’influence sur les prix des voyages.