Belgique L’opposition flamande s’étonne du nouveau prêt sans intérêts octroyé au très huppé cercle de la rue Zinner.

L’information suscite la polémique : le gouvernement flamand accorde encore un prêt sans intérêts au très select club d’affaires De Warande alors qu’il n’a eu de cesse de réduire les subsides aux associations de terrain, au fameux "middenveld". L’annonce par nos confrères du "Tijd" que l’équipe de Geert Bourgeois avait avancé 800 000 euros n’a pas été bien accueillie, on s’en doute, par le chef de l’opposition socialiste au Vlaams parlement, Joris Vandenbroucke.

Le quartier de tous les pouvoirs

Ce n’est pas une "première" : lors de la création de De Warande en 1987, le gouvernement flamand de l’époque avait déjà accordé un prêt sans intérêts de 30 millions de francs belges (soit 750 000 euros) pour la rénovation de l’hôtel Empain qui, à la rue Zinner, face au parc de Bruxelles allait accueillir ce nouveau lieu destiné à renforcer la présence flamande dans la capitale.

(...)