Belgique

L’alerte avait été donnée le 21 juin 2017 par la police française. Redouane, un adolescent qui n’avait pas 14 ans, venait d’être interpellé. Via la messagerie cryptée Telegram, il était en contact avec un Belge avec qui il devait commettre un attentat sur le sol français.

Redouane avait dit qu’avec "Chevalier" (pseudo du Belge), ils devaient se rencontrer pour "parler de ce qu’on allait faire". Ils avaient déjà discuté entre eux d’armes. (...)