Belgique

Un record de 4.000 numéros de téléphone devraient avoir été été mis sur écoute en 2008 par la police et la justice, un chiffre qui s'explique principalement en raison de la hausse du nombre de dossiers de terrorisme, rapportent mercredi la Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg, selon qui les écoutes sont souvent utilisées aussi dans les enquêtes visant des trafics de drogue et des faits de banditisme.

En 2007, le coût de ces écoutes par la justice s'était élevé à quelque 10 millions d'euros.

Parmi les personnes mises sur écoute figurent l'ex-Diable Rouge Gilbert Bodart, le présumé terroriste et assassin belgo-marocain Abdelkader Belliraj et les meurtriers de la policière Kitty Van Nieuwenhuysen, tuée le 4 décembre 2007 au cours d'une fusillade à Lot.