Un trafiquant de drogue libéré par manque de traducteur letton

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique

Un individu de nationalité lettone interpellé à Brussels airport en possession de 4 kilos de cocaïne, a été libéré jeudi par la chambre du conseil de Bruxelles par manque de traducteur pour assister l'homme, a appris Belga vendredi de sources concordantes. Le parquet de Hal-Vilvorde a fait appel de cette décision, mais les chances sont quasi nulles de voir la chambre des mises en accusation disposer d'un traducteur letton, puisqu'il n'y a aucun interprète letton assermenté en Belgique. Le Letton âgé de 20 ans a été intercepté le 20 janvier dernier alors qu'il descendait d'un vol en provenance de Dubaï et placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction qui avait fait appel à une collaboratrice de l'ambassade lettone pour entendre l'homme. Celle-ci a assisté le malfaiteur lors des premières auditions par la police et le juge d'instruction et la première parution devant la chambre du conseil.

Lorsque la traductrice a demandé au SPF Justice d'être payée pour ses prestations, cela lui a été refusé. Jeudi, elle s'est présentée devant la chambre du conseil de Bruxelles, mais a souligné qu'elle refusait de traduire si elle n'était pas payée.

"J'ai prévenu la chambre du conseil qu'il y avait violation des droits de la défense dans le cas où mon client ne pouvait pas être assisté par un interprète", a expliqué Me Linsay Schoukens. "La chambre du conseil a dès lors décidé de libérer mon client."

Le parquet de Hal-Vilvorde a entre-temps interjeté appel contre la décision de libérer l'individu, mais encore faut-il que la chambre des mises trouve un traducteur letton dans les temps -15 jours- pour pouvoir traiter l'affaire.