Une déclaration pré-remplie sera envoyée fin avril à 725.000 contribuables

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique

Dans le cas contraire, ils pourront, soit via Tax-on-web soit via une feuille de réponse jointe à leur proposition de déclaration compléter ou corriger les données. Le document devra ensuite être envoyé à leur service de taxation.

Les citoyens concernés sont des contribuables qui ont une situation fiscale simple et stable.

La déclaration pré-remplie concerne trois types de revenus, les pensions, les allocations de chômage, les indemnités de maladie ou d'invalidité.

Une proposition de déclaration simplifiée avait déjà été envoyée en 2010 à cinq mille contribuables et moins de 3,5% d'entre eux y avaient apporté des modifications.

Le ministre des Finances Didier Reynders et le secrétaire d'Etat Bernard Clerfayt ont présenté mardi à la presse les grandes lignes de la déclaration d'impôt 2011 portant sur les revenus 2010.

"Nous tenterons cette année de faire en sorte que plus de la moitié des contribuables rentrent leur déclaration par voie électronique", a indiqué M. Reynders. L'objectif 2011 est d'obtenir 3,1 millions de déclarations via Tax-on-web, sachant qu'à partir de cette année, l'internaute devra indiquer avant d'envoyer sa déclaration s'il souhaite encore que l'administration lui envoie la fameuse enveloppe brune.

En 2010, un peu plus de 3 millions de personnes ont rempli leur devoir fiscal électroniquement, un tiers directement, un tiers par l'entremise d'un mandataire et le tiers restant via un fonctionnaire de l'administration.

Les contribuables ont jusqu'au 30 juin pour rentrer leur déclaration papier et jusqu'au 15 juillet via Tax-on-web (31 octobre pour les mandataires).

L'an dernier, 266.000 salariés et 21.000 indépendants ont reçu un rappel automatique parce qu'ils n'avaient rentré de déclaration. Fin mars, 53% des indépendants et 29% des salariés se trouvant dans ce cas de figure avaient finalement rentré leur déclaration.

Environ la moitié des contribuables a perçu un remboursement après enrôlement, un quart a eu un "résultat nul" et le quart restant a dû s'acquitter d'un complément d'impôts.

Publicité clickBoxBanner