Belgique

Les victimes du survol de Bruxelles s'impatientent. Y compris dans les rangs du MR.

Ce 17 mars, Elisabeth de Foestraets-d'Ursel, l'échevine libérale et animatrice de l'association de riverains "Wake up Kraainem", invitait les habitants de sa commune à se plaindre auprès du cabinet de la Ministre MR Jacqueline Galant. En cause, le survol massif de la périphérie Est de Bruxelles lié à l'usage de la piste 01 à l'atterrissage. "Plusieurs propositions sont sur la table du gouvernement pour soulager l'Est de Bruxelles mais nous souhaitons qu'elles voient le jour!", écrit-elle dans un mailing. 

"Ne laissez pas le cabinet Galant penser qu'en raison de la baisse des plaintes de ces derniers mois, le problème des atterrissages intensifs ne doit plus être réglé. Que du contraire!! Plaignez-vous massivement!". Et l'échevine de communiquer les adresses mail et de la ministre Galant et de sa chef de cabinet, Dominique Offergeld.

"Aidez-nous à faire pressions", invite encore Madame de Foestraets. Depuis l'installation du gouvernement fédéral, la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, est très attendue dans le dossier du survol de Bruxelles. A ce jour, aucun projet de réforme n'a encore été proposé à l'examen du gouvernement Michel.