Belgique " Beaucoup de profs souhaitaient du changement. On a d’abord voulu aller plus fort dans l’exclusion, raconte-t-elle, mais on a remarqué que cela ne résolvait rien en profondeur. Nous avons alors réfléchi sur la manière avec laquelle nous évaluions les élèves. L’évaluation a en effet des conséquences sur la frustration, le sentiment d’être jugé, le manque de confiance et, en définitive, la violence de certains jeunes."