Belgique Une étudiante de l'UCL a lancé l'alerte auprès de nos confrères de RTL Info. Elle affirme avoir été confrontée à un harceleur et avoir été victime d'attouchements dans son propre kot. Elle dénonce "l'inaction" des autorités universitaires.

Le 6 février, vers 15 heures, un homme d'une cinquantaine d'années se présente à la porte d'entrée de la collocation dans laquelle vit la jeune femme sur le campus de Louvain-la-Neuve. Il se présente comme un employé du service logement de l'UCL et demande à effectuer une visite. "J'ai toqué à la porte de tous mes collocs. Il n'y avait personne. J'étais toute seule. C'est à ce moment-là qu'il y a eu des attouchements", raconte l'étudiante.

"Heureusement, j'ai directement crié et j'ai appelé mes amies."

La jeune femme a immédiatement alerté le service de gardiennage du site et déposé plainte à la police.

La police dit ne pas avoir reçu d'autres plaintes du même type, mais sur le campus, des témoignages se multiplient.

L'étudiante ajoute qu'elle ne savait pas véritablement où se rendre lorsqu'elle était en état traumatique.

L'UCL a envoyé un message général aux étudiants rappelant le numéro d'urgence en cas de problème d'insécurité.

© UCL