Belgique

La justice dinantaise traverse des moments difficiles. Ses membres sont encore sous le choc du suicide, fin mai, du juge d’instruction Olivier Bontyes, 61 ans, retrouvé carbonisé dans son véhicule , à Pont-à-Lesse. Mais le tribunal de Dinant vit aussi des heures compliquées en raison du sous-effectif qui l’accable et que le décès de M. Bontyes vient aggraver.

Un sous-effectif dont certaines conséquences peuvent s’avérer dramatiques. Me Alice Lecomte vient de nous rapporter une bien triste histoire, celle de l’une de ses clientes, morte il y a quelques jours après avoir attendu, en vain, pendant six mois, un jugement du tribunal de la famille qui n’est jamais tombé.

(...)