Belgique

"Epuisés mais heureux. Bonne nuit à tous”. Le message, suivi d’un cœur, a été posté mardi à 2h16 du matin sur la page Facebook de la Plateforme citoyenne qui se charge de l’hébergement des migrants en transit à Bruxelles.

A deux pas de la gare du Nord, à Bruxelles, le parc Maximilien est vide. Ce n’était pas gagné. Deux heures plus tôt, Adriana, étudiante de 23 ans, lançait un SOS au groupe (fermé) Facebook.

La suite de ce reportage est réservée à nos abonnés.