Belgique

Nathalie M., une Liégeoise âgée de 39 ans, a été condamnée mercredi par la chambre criminelle du tribunal correctionnel de Liège à une peine de 6 ans de prison pour avoir 

commis une tentative d'empoisonnement à l'égard de sa tante qu'elle avait aussi dépouillée de plus de 46.000 euros. Nathalie M. avait été arrêtée après avoir été suspectée d'avoir tenté d'empoisonner sa vieille tante. 

Les faits s'étaient déroulés entre avril et novembre 2012 dans la maison de repos de Rocourt où résidait la dame âgée de 75 ans. Régulièrement, Nathalie M. lui rendait visite mais, à l'issue de ces visites, la résidente était victime de malaises.

L'enquête avait démontré que Nathalie M. avait alimenté sa tante avec de la nourriture agrémentée de benzodiazépine. Une analyse toxicologique avait démontré que la dame avait absorbé ces produits à des doses allant de 2 à 20 fois la dose thérapeutique. 

Selon une expertise toxicologique, une surdose de médicaments chez une personne âgée pouvait entraîner indirectement une déshydratation et un décès.

La victime vivait autrefois confortablement. Mais sa nièce l'avait dépouillée de 46.742 euros, la privant d'être hébergée dans une maison de repos où elle aurait pu bénéficier, selon ses moyens, d'une chambre individuelle.

Nathalie M., toujours avide d'argent, selon l'analyse du tribunal, avait dilapidé sa fortune. En médiation de dette, elle avait réalisé des fausses factures et commis des escroqueries pour puiser dans les économies de sa tante.

Le tribunal a qualifié les faits de tentative d'empoisonnement et a condamné la prévenue à une peine de 6 ans de prison. Le tribunal a aussi ordonné la confiscation de 46.742 euros.